PINAULT
COLLECTION
numéro 13
Octobre 2019
Mars 2020
 
<div style="text-align: right;"> <b>Jean-Jacques<br>Aillagon</b> </div> <br /> <br /> <br /> <br /> <div> <span class="alinea"></span>2019 aura été, pour Pinault Collection, une année de grands chantiers. Bien sûr, c’est, en tout premier lieu, le chantier de la Bourse de Commerce qui aura sollicité l’attention, mobilisé l’énergie et la compétence des équipes qui s’y consacrent et celles de nombreuses entreprises. Ce chantier magnifique — où Tadao Ando, Lucie Niney et Thibault Marca de l’agence NeM, Pierre-Antoine Gatier et SETEC Bâtiment auront su conjuguer la restauration scrupuleuse d’un monument et une création architecturale spectaculaire — va, désormais, à son terme. Le bâtiment s’apprête à recevoir les premières expositions qui ouvriront au public l’année prochaine. <br><br> <span class="alinea"></span>D’autres chantiers auront également invité Pinault Collection à se projeter au-delà de ses missions pour contribuer à la préservation du patrimoine transmis aux générations futures. Son président, François Pinault, aura ainsi souhaité apporter un concours financier décisif au chantier de restauration, à Guernesey, de la maison d’exil de Victor Hugo qui appartient à la Ville de Paris. Grâce à ce concours et dans un délai très court, Paris Musées a pu rétablir cette maison que les décennies avaient ternie et fragilisée, dans un état d’autant plus impressionnant que le chantier s’est étendu au jardin dont la renaissance a bénéficié du regard et du talent de Louis Benech. La maison, elle-même, aura été restaurée sous la vigilante responsabilité de son conservateur, Gérard Audinet, par un maître d’oeuvre intelligent et sensible, Riccardo Giordano. <br><br> <span class="alinea"></span>Dix jours après l’inauguration d’Hauteville House par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, l’humanité atterrée apprenait le terrible sinistre qui frappait la cathédrale Notre-Dame de Paris. C’est au coeur de la nuit, alors que le brasier était à peine maîtrisé par les pompiers de Paris, que François et François-Henri Pinault annonçaient leur décision d’affecter un don de 100 millions d’euros à la restauration de l’édifice. Comment mieux marquer, une nouvelle fois, qu’entre le patrimoine et la création pour laquelle Pinault Collection s’engage inlassablement, il n’y a qu’une cause commune, celle de la culture, celle de la civilisation ? </div>
 

Pinault Collection

Revue Pinault Collection - Numéro 13

 

Pinault Collection

Archives