Punta della Dogana
 
 
« Accrochage Â»
 
 
Texte
Caroline Bourgeois
Commissaire de l’exposition
Cerith WYN EVANS<br> <i>We are in Yucatan and every unpredicted thing</i> — 2012-2014 — Lustre (Galliano Ferro), module variateur et piste de commande 120 × 90 cm
 
<span class="alinea"></span>« Accrochage » est une proposition à partir de la collection Pinault. Plutôt qu’une exposition thématique, le projet se fait expérimentation, fondé sur une règle du jeu simple. <br><br> <span class="alinea"></span>Cette règle de départ que nous nous sommes fixée est la suivante : nous avons sélectionné des œuvres encore jamais exposées depuis leur entrée dans la collection (que ce soit dans ses espaces de Venise ou lors de présentations hors-les-murs), en nous penchant sur la façon dont ces œuvres ont été pensées ou réalisées plutôt qu’en favorisant des considérations uniquement esthétiques. Autrement dit, nous avons choisi de nous intéresser au <i>comment</i> plutôt qu’au <i>pourquoi</i>. <br><br> <span class="alinea"></span>Nous avons ainsi retenu, pour leur majorité, des ensembles significatifs d’œuvres qui sont la conséquence d’un geste ou d’une pensée minimale, évoquent un certain sens du vide (ou de son corollaire, le plein), et qui souvent mettent en abyme un aspect, ou un moment, de l’histoire de l’art. <br><br> <span class="alinea"></span>Reflet de la collection Pinault dans son ensemble en ce que cette sélection comprend des œuvres d’artistes historiques aux côtés d’autres encore émergents, à découvrir, « Accrochage » explore une attitude artistique qui pourrait se traduire par cette célèbre phrase, « <i>less is more</i> ». <br><br> <span class="alinea"></span>Bien que toutes très différentes, ces créations ont en commun une certaine simplicité et une certaine ouverture, une certaine profondeur, qui ont pour effet d’élargir la place de l’autre, c’est-à-dire celle du visiteur. C’est cette liberté face à chaque œuvre que nous avons souhaité encourager avec « Accrochage », dont le titre, générique, neutre, comme en retrait, laisse place aux œuvres et semble n’indiquer rien d’autre que : regardez. <br><br> <span class="alinea"></span>La couleur blanche ou plutôt la non-couleur reste le point commun de la majorité des œuvres présentées, comme une page blanche qui invite à être remplie…
 
Pier Paolo CALZOLARI<br> <i>Senza titolo (Materassi)</i> — 1970 — Matelas, structure glaçante, transformateurs, 6 éléments 200 × 80 chacun
 
Haim STEINBACH<br> <i>Display #27 - Barn Wall</i> — 1991 — Paroi bardage bois avec accès porcherie et seau de lait 315,6 × 643,3 × 76,2 cm
 
Philippe PARRENO<br> <i>Quasi Objects: My Room is a Fish Bowl, AC/DC Snakes, Happy Ending, Il Tempo del Postino, Opalescent acrylic glass podium, Disklavier Piano</i> — 2014 — Ballons gonflés à l’hélium en forme de poissons, prises et adaptateurs électriques, lampe avec abat-jour Arne Jacobsen, système électrique, câble et prise électrique, loupe, estrade en verre acrylique opalescent, lampes à LED, six prises 194,58 × 600 × 300 cm
 
Prabhavathi MEPPAYIL<br> <i>Berlin September / Five</i> — 2014 — Fil de cuivre incrusté dans du gesso sur panneau de bois, 4 éléments 60,9 × 60,9 × 3,8 cm chacun <br> — <br> Henrik OLESEN<br> <i>Untitled</i> — 2000 — Feuilles de polystyrène blanc, colle, adhésif blanc 105,5 × 99,5 × 99,5 cm
Nina CANELL<br> <i>Days of Inertia</i> — 2015 — Eau, traitement hydrophobe, dalle en grès — Dimensions variables
DeWain VALENTINEL<br> <i>Diamond Column</i> — 1975 — Résine de polyester moulée 231,1 × 92,7 × 19 cm
 
Charles RAY<br> <i>Young Man</i> — 2012 — Acier inoxydable massif 180,3 × 53,3 × 34,3 cm
 
Niele TORONI<br> <i>Miroir d’eau, octobre 1973</i> — 1973 — Acrylique blanche sur papier 103,5 × 75,5 cm <br> <i>Miroir d’eau, septembre 1973</i> — 1973 — Acrylique blanche sur papier 103,5 × 75,5 cm <br> <i>Vert wagon, juillet 1977</i> — 1977 — Acrylique vert foncé sur papier 103,5 × 75,5 cm
 
Franz WEST<br> <i>Lemurenköpfe (Lemure Heads)</i> — 1992 — Plâtre, gaze, carton, fer, peinture acrylique, mousse et caoutchouc Dimensions variables, 4 éléments <br> — <br>Goshka MACUGA<br> <i>Of what is, that it is; of what is not, that it is not 1</i> — 2012 — Tapisserie 520 × 1726 cm
 
 
 
 
 

Pinault Collection

Revue Pinault Collection - Numéro 07

 

Pinault Collection

Archives